Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 4 décembre 2017 à 9h

P'tit-déj' solidaire en soutien aux Marcellines convoquées à la PAF de Montgenèvre

Lundi 4 décembre, deux Marcellines sont convoquées pour une audition libre à la PAF (police aux frontières) de Montgenèvre, dans le cadre d'une enquête pour aide au séjour d'exilé.es (personnes en situation irrégulière dans leur jargon).

Le choix de deux personnes du collectif Chez Marcel n'est pas anodin. Si des centaines de personnes vivant dans le Briançonnais apportent leur aide à des migrant.es, sans se cacher, par un renseignement à une personne croisée sur un sentier jusqu'à l'hébergement, en passant par le transport, des paroissiens aux salariés de la MJC en passant par l'association Tous Migrants, la plupart le font car elles sont simplement touchées par la détresse des exilé.es. Le procureur de Gap cible les personnes qui ne se contentent pas de les aider, mais remettent en cause de manière radicale la politique raciste à l'origine de cette situation de détresse. Il vise des personnes qui organisent la solidarité au niveau local mais aussi plus largement. Il le fait au moment où la justice vient de reconnaître que la veuve de Marcel Amphoux n'avait aucun droit sur la maison Chez Marcel, et que donc l'occupation du lieu au bénéfice des migrant.es pouvait durer légalement encore des années.

Cette convocation est aussi un moyen de détourner l'attention de l'irresponsabilité criminelle de la police et de la gendarmerie : chaque jour, des migrant.es sont reconduit.es en Italie, abandonnées en pleine montagne, dans un état d'épuisement et par des températures inférieures à zéro, les obligeant à prendre des risques de plus en plus insensés pour leur vie. L'hiver est déjà là, et le seul moyen de faire disparaître le risque mortel qui menace les exilé.es, est de mettre fin à la chasse à l'homme noir qui dure depuis trop longtemps dans les cols du Briançonnais.

En soutien aux deux Marcellines convoquées, p'tit-déj' solidaire dès neuf heures sur le parking de la PAF jusqu'en début d'après-midi.

Prolongation en goûter, apéro, concert solidaires si les copines sont retenues.

Lien : https://04.demosphere.eu/rv/1943
Source : message reçu le 1 décembre 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir